Des crapauds entre les filets

35bd84fd-b0b8-4f0c-9759-3737c96b14f32Accompagner le déplacement des amphibiens permet parfois de leur laisser la vie sauve. En effet, leur instinct les pousse à migrer depuis leur lieu d’hivernage vers le point d’eau dans lequel un besoin de reproduction les appelle. Et quand ce trajet croise une route, le risque d’écrasement peut mettre en péril la population. C’est pour cela que, sur la vallée du Bozançon, un filet vient d’être tendu en forme d’entonnoir, orientant ces braves bêtes vers le seul point de passage sans danger pour elles : une simple buse en béton qui passe sous la route.

 

 

Comment procéder ?

DSCN48992

Pour cela, il fallait agir avant la sortie de léthargie des batraciens, début février. Selon les températures, le réveil peut être rapide pour certaines espèces. Après un broyage des ronciers, une petite tranchée a été creusée, suivie de l’installation de piquets pour clôture mobile puis le déroulement du filet. Il restait ensuite à recouvrir le filet sur 10 centimètres afin que les crapauds communs ne puissent pas passer en-dessous en creusant légèrement. Ce filet va rester en place deux mois, les batraciens étant contraints à suivre ce nouvel obstacle jusqu’à la seule issue qu’ils emprunteront, sans se rendre compte qu’ils se retrouvent de l’autre côté de la route. Le tour est joué… pour ce printemps seulement !

DSCN48862