Journée mondiale des zones humides 2017

Crues de la Saône, de l’Ardèche, de la Loire, de l’Ain ou du Rhône… Les alertes inondations font régulièrement la une. Les milieux humides, souvent mis à mal, participent à la prévention de ces risques naturels. Célébrée le 2 février, la Journée mondiale des zones humides met l’accent cette année sur le rôle « des zones humides pour la prévention des catastrophes » : l’occasion de rappeler l’importance des milieux humides pour prévenir inondations, sécheresses… en un mot : conserver des territoires où il fait bon vivre !

D’inestimables services

Les zones humides sont indispensables pour la régulation des excès du climat : en agissant comme des éponges naturelles, elles contribuent à réguler les épisodes de crues et à prévenir les sécheresses. Elles jouent également un rôle-clé pour la recharge des nappes phréatiques, l’épuration des eaux, le maintien des équilibres écologiques et le développement durable de nos territoires.

Malgré cela, 70% des zones humides ont disparu en France depuis le début du XXe siècle, sous le bitume, les bâtiments, les drains, les remblais… Continuer de les détruire, ce serait dilapider le « capital santé » de nos territoires.

Il est temps d’agir !

Au cœur des territoires, le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes recherche la mobilisation et l’implication volontaire de tous pour une préservation des zones humides. Les possibilités d’actions sont variées : travaux pour restaurer le bon fonctionnement des milieux humides, définition d’un zonage protecteur dans les documents d’urbanisme, maîtrise foncière pour prévenir les risques de destruction, mise en place de mesures agri-environnementales, sensibilisation des habitants…

De nombreux projets ont ainsi vu le jour dans notre région, à (re-)découvrir département par département :