Le robinier faux-acacia – Limiter son impact en espaces naturels

Si le robinier constitue une espèce sylvicole d’intérêt, ce colonisateur de milieux pionniers s’installe volontiers en sols pauvres et secs (coteaux, pelouses…). La fixation de l’azote atmosphérique via son système racinaire enrichit le substrat et ses stratégies de colonisation par semis ou drageons facilite le recouvrement rapide des milieux ouverts. Implanté à proximité d’ouvrages, cette essence peut devenir rapidement problématique. Son implantation sur digues d’étangs, par exemple, est à proscrire car son système racinaire traçant peut arriver à percer l’ouvrage de part en part le rendant potentiellement perméable.

Cette note technique est basée sur des retours d’expériences réalisées par le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes et/ou constatées lors de suivis de prestations, de journées d’échanges techniques ou observées auprès de partenaires européens. La mise en oeuvre de ces expérimentations est liée à un grand nombre de facteurs biotiques et abiotiques qui ne pourraient être pris en

 

Auteur : Alexandre Paule

Date de parution : Septembre 2017