Généralités

Rivière d'AinLe long de la rivière d’Ain, les brotteaux offrent un condensé de nature. Forêts, lônes, prairies à orchidées… ici la diversité de milieux, régulièrement rajeunis par les crues, témoigne du dynamisme de la rivière d’Ain, l’une des dernières rivières libres et sauvages de France.

Après un passage en gorges, la rivière d’Ain s’étale dans une large plaine, de Neuville-sur-Ain à Loyettes. Ici, le paysage est différent et les milieux naturels proches de la rivière présentent un fort intérêt patrimonial. Parmi les plus remarquables, des prairies sèches riches en orchidées sauvages s’étendent sur plus de 350 hectares.

Des espèces exceptionnelles fréquentent ces espaces de nature préservés : le castor y trouve sa nature boisée, les ombres et les truites fréquentent ces eaux fraiches et limpides, et l’hottonie des marais s’abrite dans les lônes. Au total, 37 plantes et 42 animaux considérés comme remarquables ont été recensés.

Depuis la fin des années 90, élus et usagers de la basse rivière d’Ain se mobilisent afin de préserver le fragile équilibre de la ressource en eau. La confluence de l’Ain avec le Rhône a été classée au titre de la loi Paysage. Et le Conservatoire d’espaces naturels assure la gestion de ces espaces naturels d’exception, en lien avec les acteurs locaux.

Pour inviter les promeneurs à la découverte de ces milieux diversifiés, trois sites d’interprétation ont été créés, notamment un sentier au départ du Prieuré de Blyes qui vous présentera les derniers espaces de liberté de la rivière.

Données clés

Type(s) de milieux : milieux alluviaux, prairies sèches, lônes (anciens bras de la rivière), forêts alluviales

Superficie : plus de 3500 ha

Communes concernées : Chatillon-la-Palud, Blyes, Anthon

Gestion conservatoire depuis : 2003

Maitrise foncière : 40 hectares en propriété CEN RA et conventions avec l’Etat et 11 communes pour 2670 hectares

Site accessible au public : oui, avec notamment un sentier d’interprétation au départ du Prieuré de Blyes

Partenaire financier : Région Rhône-Alpes, Conseil général de l’Ain, Agence de l’eau RMC, Ministère de l’Ecologie, Union européenne

En savoir plus
Contact :Elisabeth Favre

Ecrire au chargé(e) d’études