Marais de Morlin

La préservation des espaces naturels et agricoles du Rhône est d’autant plus stratégique que ce territoire est pour partie fortement urbanisé.

Milieux particulièrement fragiles et menacés, les zones humides et pelouses sèches du Rhône font l’objet d’études et d’inventaires, pour améliorer les connaissances et identifier les actions prioritaires, en lien avec les acteurs locaux. Dans le Haut-Beaujolais, un réseau d’acteurs a notamment été mis en place, pour préserver les zones humides du territoire à partir de 26 sites pilotes, tels que la tourbière du Couty.

Sur les espaces agricoles à forts enjeux, des projets sont développés pour encourager les pratiques respectueuses de l’environnement. Le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes intervient notamment dans le Val de Saône, l’Ouest lyonnais et le Pilat, aux côtés des acteurs-clés de ces territoires (EPTB Saône-Doubs, SMAGGA, PNR du Pilat) et de la Chambre d’agriculture.

Enfin, sur le territoire du Grand Lyon, le Conservatoire assure la gestion des champs captants du Rhône à l’est de l’agglomération, avec le souci de trouver une bonne adéquation entre gestion de la ressource en eau et gestion de la biodiversité.

Toutes ces actions s’inscrivent aujourd’hui dans une logique de continuité écologique, avec notamment la participation du Cen Rhône-Alpes à deux contrats de territoire « corridor biologique » (Grand Pilat et Val de Saône).

(c) François Marlot
L’équipe Rhône

Nos principaux partenaires financiers dans le Rhône

Agence eauRMC-fondclair    CG69  GLyon
CMJN de baseCCVGCOPAMOCOM St-georges-de-R