Les anciens volcans reprennent de l’activité !

Les pitons de lave présentent des pelouses rares : des végétations typiques des milieux secs sur basalte. Ces dernières années, ils ont vu croître l’activité dédiée à leur préservation et leur valorisation.

chantier UnicemLes chantiers se succèdent sur les pitons pour débroussailler et restaurer les milieux :

  • en juin 2014, le Pic de Purchon, à Champdieu, a accueilli un chantier bénévole avec des professionnels des carrières et entreprises de construction (dans le cadre d’un partenariat avec l’Unicem). Leur mission ? Arracher les broussailles qui avaient envahi les pelouses.
  • Cet hiver 2014-2015, des travaux sont en cours sur le Suc de la Garenne, à Chenereilles, pour améliorer la gestion pastorale du site (pose de clôtures supplémentaires) et rendre les mares plus accueillantes pour les crapauds, tritons et libellules qui s’y reproduisent.
  • Le Puy de Chavanne, à Palogneux, après plusieurs années d’intervention de la Maison familiale et rurale de Anse, est désormais entretenu par la commune, et par… les ânes qui pâturent le site !

Si ces sites sont de hauts lieux de biodiversité, ils ont également un intérêt social et pédagogique, et servent de support à de nombreuses animations. Rien qu’en 2014, trois événements ont été organisés :

  • Un chantier bénévole organisé par la commune de Palogneux sur le Puy de Chavanne,
  • Une visite du Suc de la Garenne pour les scolaires de l’école de Chenereilles, au moment de la floraison des si rares orchis sureau,
  • Une sortie à la découverte des pitons basaltiques de Saint-Georges-Haute-Ville : le Pic de Montsupt et le Montclaret, à l’occasion des Journées du Patrimoine.

Et de nouveaux projets  émergent :

  • le Montclaret à Saint-Georges-Haute-Ville, équipé d’un sentier pédagogique depuis 2013, devrait faire l’objet de mesures de restauration des milieux.
  • le Mont Semiol, à Chatelneuf, a fait cette année l’objet d’une étude dont l’enjeu sera de valoriser les pelouses sèches et les pinèdes à garolles qui y font l’originalité du paysage ; reste à définir avec les acteurs locaux les actions à mettre en œuvre concrètement.
  • le Mont d’Uzore, situé au centre de la Plaine du Forez, fera l’objet de d’animations dans l’objectif de rendre la gestion forestière plus respectueuse de la flore remarquable du site.