Continuités éco-paysagères de l’Ain reconnues d’intérêt départemental

Face aux besoins d’amélioration des connaissances de ses territoires et en lien avec sa politique d’accompagnement des communes, notamment les plus rurales, le Département de l’Ain s’est associé au Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes pour mettre en place ce projet ambitieu de cartographie des continuités éco-paysagères à l’échelle du département de l’Ain.

Deux années de travail partenarial ont ainsi été nécessaires pour élaborer une méthodologie, identifier les continuités écologiques et en réaliser la cartographie précise et opérationnelle.

Le projet est aujourd’hui abouti et en cours de validation politique. La mise en ligne des données suivra.

OBJECTIFS

La cartographie des continuités éco-paysagères portée par le Département et le Cen Rhône-Alpes est une démarche non réglementaire dont la réalisation technique est assurée par le Cen Rhône-Alpes, en partenariat avec l’ONF et le CBNA.

Elle a pour objectifs :

  • la réalisation d’une cartographie des continuités éco-paysagères du département de l’Ain au 1/25 000ème ;
  • l’élaboration d’une approche cartographique reproductible par une méthode semi-automatique identique et objective à l’échelle de l’ensemble du département (requêtes applicables sur tous les territoires, accompagnées d’expertises techniques et locales) ;
  • la création d’un outil « opérationnel » (connaissance, compréhension, préconisations) pour l’accompagnement des politiques publiques d’aménagement dans la préservation/restauration des corridors.

 Parti pris méthodologique

Zoom sur un secteur du département : visualisation au 1/25 000e de l’occupation du sol.

L’inventaire des continuités éco-paysagères du département de l’Ain est avant tout un ambitieux travail cartographique, élaboré sous Système d’Information Géographique (SIG), en 3 grandes étapes :

étape 1.

La cartographie des éco-paysages => définition détaillée de l’occupation du sol par types de paysages ou trames : milieux forestiers, milieux ouverts, milieux aquatiques et milieux artificialisés.

Finalité : homogénéisation de la connaissance descriptive sur l’ensemble du département.

étape 2. 

La qualification des trames éco-paysagères => identification des réservoirs de biodiversité par trame et hiérarchisation des éléments du paysage en fonction de la « qualité » des milieux.

Finalité : diagnostic de la qualité écologique et fonctionnelle des milieux, et donc de leur capacité d’accueil, en vue d’établir les matrices de résistance aux déplacements.

étape 3. 

La définition des continuités éco-paysagères => identification des enjeux départementaux en termes de continuités écologiques et définition cartographique des continuités éco-paysagères.

Finalité : identification des secteurs à enjeux pour chaque thématique de continuité écologique, identification des corridors (voir définition p.1) et des besoins de restauration par type de paysage, mise en évidence des enjeux départementaux et locaux.

  • Définition des enjeux de continuités éco-paysagères à étudier et des matrices de résistance associées;
  • Hiérarchisation des secteurs à enjeux de continuité éco-paysagère => application de la théorie des graphes paysagers pour définir les zones à enjeux à l’échelle départementale ;
  • Cartographie des continuités éco-paysagères => pré-cartographie semi-automatique des continuités selon la méthode des circuits électriques, expertise pour préciser cette cartographie et production de la carte finale.

Prochainement, téléchargeables librement via la plateforme Web du CD01, les résultats comprennent une occupation des sols détaillée (complétée par la télédétection des haies) ainsi que la cartographie des corridors pour les quatre thématiques suivantes : les prairies sèches, les milieux forestiers, le bocage et les zones humides.

La méthode élaborée peut être réappliquée à différentes échelles pour coller aux enjeux locaux des territoires.

Passer à un plan d’action pour la reconquête de la TVB à l’échelle de chaque territoire reste la prochaine étape, cruciale pour la pérennité des écosystèmes et leurs services rendus à la société. C’est pourquoi une plaquette à destination des élus et des fiches méthodologiques complètent les outils de ce projet.

 Les principaux acteurs.

Portage politique et partenariat technique du projet.


Portage technique du projet.


Partenariat technique avec le Département dans le cadre du Livre Blanc de la forêt. Expertise technique sur la trame forestière.


CBNA

Partenaire technique. Expertise sur la flore et définition d’une liste d’espèces déterminantes pour décrire la connectivité écologique.

 

Open Data géographique du département de l’Ain
Guide méthodologique
Plaquette de présentation
Fiche méthodologique