Les zones humides pour l’avenir de l’Ardèche

JMZH_RamsarA ce jour, environ 14 000 ha de zones humides ont été inventoriés en Ardèche, soit une surface couvrant 2,5% du département. Au coeur des territoires, le Conservatoire d’espaces naturels (Cen) Rhône-Alpes recherche la mobilisation et l’implication volontaire de tous pour la préservation des zones humides. De nombreux projets ont ainsi vu le jour dans le département. La journée mondiale des zones humides, le 2 février 2015, est l’occasion d’en présenter quelques-uns :

  • La tourbière de Lacham à Montpezat-sur-Beauzon : avec le soutien de l’ONF et du Cen Rhône-Alpes, la commune s’est engagée dans une démarche concertée pour préserver, restaurer et valoriser d’une manière durable cette zone humide de 1,5 hectares. En effet, la préservation de la tourbière est importante pour la biodiversité, mais aussi pour garantir une ressource en eau en quantité et de qualité.
  • Les narces de la Montagne de Vente et du Grand Tanargue à Loubaresse : avec le soutien du Cen Rhône-Alpes, la commune de Loubaresse, propriétaire de parcelles, s’est engagée dans une démarche de gestion visant l’adéquation entre pastoralisme, abreuvement des troupeaux, bon état de la ressource en eau et conservation de la biodiversité.
  • Les tourbières de Creux de l’Ane et Mont l’Hermet à Saint-Agrève : le Cen Rhône-Alpes anime une démarche de restauration et de préservation de ces deux tourbières situées sur le haut bassin de l’Eyrieux, en concertation avec les agriculteurs, forestiers, chasseurs, élus locaux, etc. Suite à des acquisitions et en accord avec les autres propriétaires, le Conservatoire devrait réaliser prochainement des travaux pour restaurer les fonctionnalités des secteurs qui avaient été dégradés par le recalibrage de cours d’eau ou par des plantations de résineux.

Lire le communiqué de presse