Pelouses sèches sur basalte : 10 sites en réseau !

2016-05-25_AW_14_webLe 12 mai 2016, le CEN réunissait ses partenaires pour dresser un bilan des actions engagées dans le cadre d’un programme de préservation des pelouses sèches sur basalte du Forez. Ce programme, cofinancé par le Département de la Loire et la Région Rhône-Alpes, avec l’appui ponctuel de l’Union Européennes via les fonds FEDER, a permis de constituer, à partir de 2003, un réseau de 11 sites sur lesquels des actions très diversifiées sont menées.

Quelques élus ont été invités à présenter en détail des actions menées sur leur commune dans lesquelles leurs équipes se sont particulièrement impliquées. Ainsi, M. Barou, maire de Palogneux, a présenté les corvées de bénévoles, organisées par la commune, destinées à mettre en valeur les orgues basaltiques du Puy de Chavanne. En outre, après quelques importants chantiers de restauration conduits par la MFR de Anse et le CEN, l’employée de la commune gère l’entretien par pâturage du site avec un cheval et deux ânes.

M. Châtain a ensuite évoqué l’implication de sa commune, Saint-Georges-Haute-Ville, sur ses deux pics de basalte. Au sommet du Pic de Montsupt qui offre un panorama à presque 360°, une table d’orientation a été installée. Ce site, traversé par le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, abrite par ailleurs la chapelle Sainte-Marie-Madeleine, un exemple d’art roman du XIIe s., entretenue grâce à l’implication d’une association locale. Au Montclaret, la commune a participé à l’animation de la réflexion sur l’aménagement d’un sentier pédagogique, puis à son aménagement. M. Châtain s’est félicité de la bonne ambiance qui a régné entre les participants à cette réflexion, qui n’avaient pas les mêmes intérêts.

Après un rappel des nombreux enjeux naturels du Suc de la Garenne notamment du fait de la présence de mares sur le site, M. Vray, maire de Chenereilles, a quant à lui évoqué le travail de pédagogie réalisé avec l’école de sa commune grâce à la motivation forte des enseignants. Des visites sur le site ont été organisées avec le CEN pour faire découvrir aux élèves le patrimoine de leur commune. Il a également évoqué le travail de gestion des milieux par pâturage réalisé par M. Bergeron, aujourd’hui décédé, qui était également conseiller municipal et chasseur, et qui a su intégrer l’ensemble des enjeux du site. La commune continue néanmoins de s’investir sur la gestion du site qui se poursuit avec un jeune agriculteur.

M. Frappa, du Conseil départemental de la Loire, a rappelé que les pelouses sèches sur basalte inventoriées en 2002 font partie des ENS du Département depuis 2009. Enfin, Mme Vallet, de la CALF, a présenté rapidement aux participants les contrats vert et bleu, mis en place dans le cadre des politiques sur les corridors écologiques et qui devraient permettre de poursuivre le programme.

La réunion s’est terminée par la distribution d’une plaquette de bilan du programme qui vient d’être réalisée. Ce document, destiné à un public varié, laisse une grande place aux illustrations et aux témoignages d’acteurs impliqués dans le programme.

Les discussions se sont poursuivies autour d’un verre de l’amitié, puis lors d’une visite du pic de basalte de la commune de Palogneux, le Puy de Chavanne qui s’était paré, pour l’occasion, de l’un de ses atouts : le myosotis de Balbis.