Créé en 1988, le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes œuvre, depuis plus de 25 ans, pour la préservation de la biodiversité rhônalpine.

Au cœur des territoires, il recherche la mobilisation et l’implication volontaire de tous les acteurs : propriétaires, usagers, collectivités, associations… Dans un esprit d’ouverture et de dialogue, il fait émerger des projets allant dans le sens d’une meilleure prise en compte de la biodiversité, en complément des outils réglementaires.

Le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes intervient directement dans cinq départements (Ain, Ardèche, Drôme, Loire et Rhône) et en coordination avec les cinq autres Conservatoires partenaires sur la nouvelle région Auvergne Rhône-Alpes : AllierIsère, Savoie, Haute-Savoie et Auvergne. Une organisation a été mise en place pour favoriser le travail en commun et les échanges entre les six Cen.

Membres d’un réseau national réunissant 29 CEN, ces six associations bénéficient d’un agrément de l’Etat et de la Région, qui reconnaît ainsi leur rôle dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques publiques liées aux espaces naturels.

fd_cen

salariés

Près de 50 professionnels spécialisés dans le domaine de la préservation du patrimoine naturel sont à votre écoute, pour vous renseigner ou vous accompagner dans vos projets.

Le conseil d’administration

Garant de son ouverture et de sa volonté de dialogue multi-acteurs, le Cen Rhône-Alpes est dirigé par un Conseil d’administration pluraliste. Présidé par Jean-Yves Chetaille, il rassemble des représentants des collectivités territoriales, des organismes qualifiés (chambre d’agriculture, fédérations de chasse et de pêche, associations de protection de la nature, etc.), des adhérents individuels et les trois autres conservatoires rhônalpins.

Le conseil scientifique

Capture d’écran 2014-01-09 à 15.35.40

Composé de gestionnaires d’espaces naturels, de naturalistes et de scientifiques de différentes disciplines, le conseil scientifique est un espace d’échanges et de partage d’informations. Il permet d’identifier de nouvelles priorités et d’inscrire le travail des 4 Conservatoires rhônalpins dans une démarche permanente de progrès. Cette interface est commune au Cen Rhône-Alpes et aux trois Conservatoires des départements alpins (Isère, Savoie, Haute-Savoie).