Dans le fond d’une combe créée par une dépression dans la roche, et entretenue par le passage d’un glacier il y a 10 000 ans, s’est développé un chapelet de
sept zones humides. A l’opposé, sur les points hauts épargnés par le travail des glaces, ce sont les prairies sèches qui trouvent leur bonheur.

Contraste de sec et humide entouré par un écrin forestier, l’Espace Naturel Sensible (ENS) Carrière, tourbière et combe de Cerin à Ambléon se déploie sur plus de 175 hectares.