Eric Delorme et Véronique Laby, lauréats du Concours des pratiques agro-écologiques du Rhône !

Le 15 mai dernier, le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes organisait un concours des prairies naturelles fleuries dans la vallée du Garon. Après une journée de visite des différentes parcelles et d’échanges avec les candidats, le jury a délibéré et décerné le premier prix à Eric Delorme et le prix spécial de la cohérence des pratiques d’élevage à Véronique Laby. Retour sur cet évènement.

 

Un concours pour mettre en valeur les pratiques agro-écologiques

Le Concours Général Agricole des Pratiques Agro-Écologiques Prairies et Parcours, manifestation officielle du Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, a pour objectif de valoriser ces prairies naturelles qui contribuent à la préservation de la biodiversité et à la production d’un fourrage de qualité pour le bétail. Il met à l’honneur le savoir-faire des agriculteurs et souligne l’influence positive de la richesse floristique des herbages sur les propriétés gustatives et nutritives des différentes productions agricoles (viande, lait, miel, fromage, etc.)

 

Une journée bien remplie et un jury conquis

Le jury, composé de sept experts aux domaines de compétences très variés (agronomie, faune, chasse, apiculture, etc.), s’est réuni mardi dernier pour examiner les cinq parcelles en lice. La journée fut bien remplie : visite de deux prairies à Taluyers et une à Saint-Andéol-le-Château le matin, puis deux autres à Montagny l’après-midi. Munis de fiches de notation, les membres du jury ont observé la présence de plantes indicatrices de la richesse botanique des prairies mais aussi de leurs qualités agricoles (valeur nutritive pour le bétail, souplesse d’exploitation). Le potentiel apicole, la diversité des milieux naturels (présence de haies, bosquets…) et la cohérence des pratiques agricoles ont également été pris en compte. Chaque parcelle s’est vue attribuer une note correspondant à sa valeur agro-écologique. Les candidats se sont prêtés au jeu devant un jury impressionné par la qualité agro-écologique de leurs terrains et la cohérence de leurs pratiques !

 

Des candidats et des parcelles remarquables

La délibération a été difficile, mais c’est finalement Eric Delorme qui remporte le concours, suivi de Véronique Laby pour leurs prairies situées à Montagny. Ils seront récompensés lors de la remise de prix organisée le 2 septembre à l’occasion de la “Journée comme autrefois” à Saint-Jean-de-Touslas. Eric Delorme, premier lauréat, est également sélectionné pour participer à la finale nationale, dont le jury et le la remise des prix se tiendront au Salon International de l’Agriculture 2019.

 

Il est important de souligner que tous les agriculteurs qui ont participé à ce concours ont présenté des parcelles exceptionnelles d’un point de vue agro-écologique. Leurs méthodes d’exploitation contribuent ainsi à la préservation des zones humides locales, patrimoine qui rend de nombreux services à la collectivité (amélioration de la qualité de l’eau, réduction des crues et inondations, habitat pour de nombreuses espèces, etc.). En somme, ce concours a permis de mettre en lumière une agriculture viable et bénéfique pour le territoire.

 

Résumé des conclusions du jury

 

Eric Delorme – parcelle à Montagny – LAUREAT

Le jury a constaté une prairie très diversifiée d’un point de vue agro-écologique, composée d’un fourrage de qualité et présentant un bocage très bien conservé. La parcelle est également très représentative de la pratique générale de l’agriculteur, au sein d’une exploitation qui a la particularité de se situer pour moitié en zone humide.

 

Véronique Laby – EARL Jama – parcelle à Montagny

Le jury a spécialement apprécié les pratiques de l’éleveuse :  la conduite d’un élevage basé sur un système tout à l’herbe et une utilisation non-systématique d’antiparasitaires pour le traitement du troupeau.

 

 

André Piégay – EARL de la Selle – parcelle à Taluyers

Pour le jury,  la prairie présentait une importante diversité d’espèces végétales et donc un fourrage de qualité. Le jury a noté la présence de très beaux saules têtards offrant un fort intérêt écologique au lieu.

 

 

Michel Villard – GAEC d’Ecossieux – parcelle à Taluyers

Le jury a apprécié les pratiques très cohérentes d’un point de vue agro-environnemental dans le cadre de la conversion de l’exploitation en agriculture biologique.

 

 

 Michel Boiron – EARL des Cèdres – parcelle à Saint-Andéol-le-Château

Le jury a apprécié la mis en œuvre de pratiques s’inscrivant dans une démarche de conservation des zones humides de Saint-Andéol-le-Château grâce à une fauche adaptée et une préservation des haies et des mares sur le terrain.

 

 

 

Les candidats

Exploitation Exploitant Type d’activité Commune exploitation Localisation parcelle concours
EARL de la Selle André et Georges PIEGAY polyculture élevage (lait-bovins) et viticulture Taluyers Taluyers
GAEC D’Ecossieux Michel VILLARD Elevage (lait-bovins) Saint-Jean-de-Touslas Taluyers
EARL des Cèdres Michel BOIRON Polyculture élevage (lait-bovins et équins-vente des jeunes) Saint-Andéol-le-Château Saint-Andéol-le-Château
EARL Jama Véronique LABY Elevage (viande-bovins) Brignais Montagny
Eric Delorme Eric DELORME Elevage (viande-bovins) Montagny Montagny

Le Jury

Expertise Nom Structure
Agronomie, fourrage Jean-Noël Galliot INRA Clermont Ferrand
Elevage Michaël Coquart CMRE – Rhône Conseil Elevage
Vétérinaire Paul Polis GIE Zone Verte
Écologie, botanique Aurélien Culat Conservatoire Botanique National du Massif Central
Apiculture Roland Rodot
Faune sauvage Didier Dailly

 

Hugues Mouret

La Fédération Départementale des Chasseurs du Rhône et de la Métropole de Lyon

Arthropologia

Concours réalisé grâce au soutien financier de la Communauté de Communes de la Vallée du Garon, la Communauté de Communes du Pays Mornantais, le Département du Rhône et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.