Le Crieur des tourbières arrive en Ardèche (07) !

Le 27,28 et 30 juin dernier, le Crieur des tourbières s’est rendu dans le Haut-Beaujolais (69) pour trois représentations. Que ce soit au festival “ça coule de source” à Monsols, au restaurant Chez Annette à Chénelette ou au bord de l’étang de Poule-les-Echarmeaux, le public était au rendez-vous ! Les prochaines criées public se tiendront en Ardèche, le 23 juillet, à l’occasion du marché de Saint-Agrève et d’une balade naturaliste et contée autour du Lac de Devesset.

Très bel accueil dans le Haut-Beaujolais (69)

Fin juin, dans trois communes du Haut-Beaujolais, Monsols, Chénelette et Poule-les -Echarmeaux, le Conservatoire d’espaces naturels a tenu un stand d’information sur les tourbières et proposé une dégustation de sirop de Reine des près, plante typique des zones humides. La tourbière du Couty, plus grande tourbière du département située sur la commune de Chénelette, a également été présentée aux personnes présentes. Les habitants du secteur ont d’ailleurs été très intéressés par ce patrimoine naturel remarquable proche de chez eux! Le Crieur des tourbières a quant a lui pu se produire devant un public toujours aussi hilare face à sa prestation. L’évènement ne pouvait que bien se dérouler pour un Crieur qui s’appelle Gérald Rigaud et qui fait des criées publiques non loin du Mont Saint-Rigaud et du Col-de-Crie !

Retrouvez les albums photos de ces trois journées dans le Haut-Beaujolais sur notre page Facebook

 

Prochain rendez-vous : le 23 juillet en Ardèche

Le Conservatoire ainsi que le Crieur des tourbières seront présents le 23 juillet :

  • de 8h à 12h30 sur le marché de Saint-Agrève – Criée publique à 12h
  • de 14h30 à 16h30 autour du Lac de Devesset pour une balade naturaliste et contée (en savoir plus ici )
  • Criée publique à 17h sur la terrasse du snack du Lac de Devesset

 


Le Crieur des tourbières

 

Un spectacle pour (re)découvrir les zones humides

Souvent méconnues du grand public, les tourbières ont parfois l’image de lieux insalubres et inquiétants. Or elles abritent une biodiversité remarquable et rendent de nombreux services à la collectivité (épuration naturelle de l’eau, recharge des nappes phréatiques, etc.). Afin de partager avec la population un autre regard sur ces milieux discréditées à tort, le Conservatoire d’espaces naturels a choisi de proposer une animation artistique à l’approche décalée et originale, le Crieur des tourbières.

Un moment de théâtre et de rencontre avec le public

Le crieur de rue était autrefois une personne chargée d’annoncer au public les informations locales. Dans les campagnes le garde champêtre assumait cette fonction. S’inspirant directement de ces pratiques, le Crieur des tourbières arpente les rues avec sa boite à messages. Son objectif ? Partir à la rencontre des habitants, commerçants, pour récolter les histoires, légendes, rumeurs, anecdotes,… bref tout ce que les personnes souhaitent raconter à propos des tourbières, voire même de tout autre chose ! Pour le plaisir des grands et des petits, il déclame sur la place publique les messages qu’il a collectés. Cette restitution sous forme de spectacle d’art de rue dure entre 30 et 45 minutes et est suivi d’un échange avec le comédien et les équipes du Conservatoire.

Un crieur de rue professionnel pour un spectacle itinérant

Après avoir travaillé au sein de différentes compagnies de théâtre, Gérald Rigaud, comédien, artiste de rue, s’est autoproclamé Crieur public du quartier de la Croix- Rousse à Lyon, dès 2004. Il rencontre un véritable succès public et médiatique avec des messages qui déroutent, dérangent ou provoquent, comme autant d’échantillons de la diversité humaine. La fonction de porte-parole du « Ministère des Rapports Humains » comme il aime à se présenter, offre alors un terrain d’action transversal entre différent milieux sociaux, culturels. Il devient le Crieur des tourbières le temps d’un été, pour valoriser les zones humides aux côtés du Conservatoire et effectuera une tournée en Haute-Loire, dans le Rhône, l’Ardèche et la Loire jusque fin août. Il partira à la rencontre des populations pour faire connaître les sites tourbeux, leurs avantages et les enjeux liés à leur préservation.

 

Pour en savoir plus :

Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes www.cen-rhonealpes.fr

Gérald Rigaud, comédien de la compagnie « Ministère des Rapports Humains »  http://www.ministeredesrapportshumains.com

 

 

Projet réalisé grâce au soutien financier de :

 

 

 

 

 

 

Cofinancé par l’Union européenne.

L’Europe s’engage dans le Massif central avec le fonds européen de développement régional.