Le chantier écovolontaire du Mont Semiol s’est tenu ce samedi 24 septembre. 11 courageux et courageuses ont participé dès 8h du matin à des opérations de débroussaillage et de restauration paysagère. Une fois les prunelliers et les genets évacués, les fameux pins de boulange ont de nouveau été mis en valeur.

Le Mont Semiol forme une particularité géologique dans les contreforts du Forez : un pic de basalte. Ce sol basique et peu épais permet le développement d’une végétation de pelouse sèche remarquable, qui abrite de nombreuses espèces de plantes patrimoniales : orchis sureau, ophrys abeille, trèfle rougeâtre…

Le beau temps était au rendez-vous. L’équipe, très efficace, s’est relayée entre la coupe des ligneux, l’export et le broyage des tiges. Le midi, un temps convivial était prévu avec le déjeuner sur les tables de pique-nique, puis le chantier s’est terminé dans une ambiance détendue sur un deuxième poste de débroussaillage. Le Cen Rhône-Alpes remercie tous les participants pour leur huile de coude !

Le débroussaillage des prunelliers s’effectue avec des sécateurs de force.

Le débroussaillage des prunelliers s’effectue avec des sécateurs de force.

Bel effort commun pour finir le débroussaillage en broyant tous les prunelliers coupés.

Bel effort commun pour finir le débroussaillage en broyant tous les prunelliers coupés.

Après le débroussaillage, les vieux pins de boulange sont de nouveau mis en valeur.

Après le débroussaillage, les vieux pins de boulange sont de nouveau mis en valeur.