Percer un corridor ce n’est pas comme enfoncer une porte ouverte ! Ce n’est d’ailleurs pas une évidence de maintenir la connexion entre le Pilat et les monts du Lyonnais et favoriser ainsi le passage des animaux, Corridor Fouillousegrands ou petits. Il est nécessaire pour cela de maintenir des espaces de paysage ouvert et, lorsque la gestion agricole n’est plus présente, ce sont les élèves de la MFR de la Petite Gonthière et leur formateur qui viennent pendant cinq jours appuyer le Cen sur les travaux nécessaires. Ainsi, début janvier, des travaux de débroussaillement voire d’abattage et billonnage ont été réalisés, ainsi que la création d’un point d’eau d’abreuvement des troupeaux. L’objectif était de recréer un milieu plus approprié pour le pâturage ovin ou caprin et assurer ainsi un entretien pérenne. Pour les jeunes étudiants, la cerise sur le gâteau c’était la taille de vieux vergers de cerisiers et de pruniers dont le charme persistera encore longtemps dans le paysage.