Nicolas Charretier, exploitant dans les Monts du Lyonnais

Nicolas Charretier, exploitant dans les Monts du Lyonnais et membre du bureau de la Chambre d’Agriculture de la Loire, responsable des dossiers eau / agronomie / environnement

“Les zones humides sont assez difficiles à exploiter, avec une réglementation pas toujours simple à maîtriser. Mais c’est plutôt intéressant de les avoir répertoriées : cela permet une meilleure lisibilité de ce qu’il est possible de faire ou non suivant les endroits, par exemple pour un projet de bâtiment agricole. L’empilement des réglementations est complexe, parfois contradictoire, et peut conduire à des incohérences du point de vue environnemental. Il faut

une souplesse d’interprétation locale pour pouvoir assurer la cohérence des actions. Au niveau départemental, les agents de l’État en sont conscients. Concernant les Monts du Lyonnais, il n’y a pratiquement plus de nouveaux drainages depuis 1990. Je suis aujourd’hui convaincu qu’il peut y avoir une articulation intelligente entre l’agriculture et l’environnement, prenant en compte les zones humides et la biodiversité. Il y a d’ailleurs de bons dialogues en ce sens entre la Chambre d’Agriculture, les syndicats de rivières et le CEN.”