Projet de restauration de deux zones humides

le long du fleuve Rhône, aux portes de Montélimar

Le programme de remise en forme

Îlots de fraîcheur, très appréciables en été, le lac du Meyrol et les îles du Rhône vous invitent à une partie de pêche entre amis, une promenade en pleine nature, à l’observation de plusieurs oiseaux et libellules ou à la contemplation de paysages encore sauvages.

Cependant, les différents aménagements du fleuve et les pressions anthropiques ont entraîné et génèrent des dégradations sur ces milieux naturels : les conditions de vie ne sont plus aussi favorables pour les animaux et les plantes qui ont élus domicile et les fonctionnalités de ces zones humides sont perturbées. S’intégrant dans la dynamique collective pour redonner un « nouveau » visage au fleuve Rhône, un projet d’ampleur autour de ces deux zones humides a été lancé. L’objectif ? Préserver et restaurer des milieux fonctionnels propices à la biodiversité, aux activités de loisirs et à l’émerveillement tout simplement !

Une mise au vert après de longues “carrières”

Ces espaces naturels constituent les vestiges de gravières autrefois exploitées par les carriers, comme il en existe beaucoup le long du fleuve. Après leur abandon, la nature a repris ses droits et ces anciennes gravières se sont peu à peu végétalisées et transformées. Ces plans d’eau s’intègrent au sein de milieux terrestres typiques des zones alluviales (forêts alluviales, cours d’eau, prairies…) ou plus anthropisés (friches, berges…).

Mais le lac du Meyrol et les îles du Rhône ont, comme une majorité des milieux alluviaux du fleuve Rhône, profondément été modifiés : faible inondabilité et connexion avec le fleuve, atterrissement des pièces en eau, asphyxie progressive du milieu, prolifération des espèces invasives comme la jussie… Par conséquent, ces espaces naturels tendent à s’appauvrir, sont très contraints et se dégradent de plus en plus.

Au programme : un bilan de santé et une remise en forme !

Avant une “remise en forme”, il est nécessaire de bien se connaître!

Ainsi, une première phase d’études a débuté pour mieux comprendre le fonctionnement des zones humides, les enjeux écologiques et hydrologiques, les usages, etc.

Des spécialistes sont mobilisés afin de dresser un diagnostic complet de ces espaces naturels! Des relevés de terrain et des analyses diverses et variées permettront alors de faire un “check-up complet” des zones humides, déterminer les problématiques prioritaires et élaborer, avec les acteurs locaux, les solutions adaptées à mener pour restaurer ces espaces.

Cette phase d’études en préalable des travaux s’étalent sur les années 2019 et 2020 a minima.

Concernant les travaux, à titre d’exemple, ils pourront consister à : éradiquer les espèces invasives, recreuser le fond des étangs, adoucir leurs berges, replanter des roselières, créer des connexions avec le fleuve Rhône, etc.

Se fixer des objectifs pour avancer !

Les objectifs recherchés de cette réhabilitation fonctionnelle et écologique de ces deux zones humides sont :

  • La reconnexion au fleuve Rhône et aux flux d’eau pour une meilleure circulation d’eau et dynamique des flux au sein de ces espaces,
  • La diversification des milieux favorables à la biodiversité à travers une meilleure structure physique du milieu,
  • L’élimination progressive des espèces invasives, et principalement la Jussie, en améliorant la résilience des zones humides,
  • L’amélioration des espaces naturels comme support d’usages et de développement local, en visant des milieux plus attractifs (pêche, découverte de l’environnement, cadre de vie et paysage…),

Ce projet s’inscrit également dans la poursuite de la dynamique de projets le long du fleuve Rhône de Montélimar : pour retrouver un « nouveau » visage de ce fleuve, véritable atout pour le territoire!

Il permet également de vous sensibiliser autour des enjeux « zones humides » et du fleuve Rhône… si vous êtes allés jusqu’au bout de cette lecture!

Calendrier

Un programme en plusieurs étapes

Les études sont lancées et devraient s’étaler jusqu’en fin d’année 2020.

Ce calendrier est donné à titre d’information car il peut subir des changements en fonction de l’évolution du projet.

  • 2019

    Phase de prospections de terrain

  • 2019 / 2020

    Elaboration de l’avant projet

    2019 / 2020

  • 2020 - 2021

    Elaboration du projet et des dossiers réglementaires

  • Fin 2020 - début 2021

    Préparation des marchés de travaux

    Fin 2020 - début 2021

  • 2021

    Lancement des travaux