Un affleurement à spongiaires à découvrir

Exemple de l’implication du CEN et du Département de l’Ain dans la valorisation du patrimoine géologique : l’affleurement rocheux appelé biohermes à spongiaires, à Boyeux-Saint-Jérôme. Il s’agit en réalité de récifs (=biohermes) construits à partir d’éponges de mer (les spongiaires), vivant il y a 160 millions d’années et aujourd’hui disparues.  Le site bénéficie de panneaux d’interprétation qui en disent long sur son histoire. Long c’est surtout le processus qui a abouti à la transformation des éponges en fossiles et leur affleurement en bord de route, longtemps après que la mer du Jurassique se soit retirée.