Christophe Meunier, éleveur à Essertines-en-Châtelneuf (42)

Christophe Meunier, éleveur dans les Monts du Forez, à Essertines-en-Châtelneuf (42) en GAEC avec deux associés – élevage bovin laitier sur 136 hectares.

“L’exploitation est organisée sur trois altitudes différentes : le siège à 850 mètres, puis 1050 mètres et une quinzaines d’hectares sur les hautes chaumes, à 1250 mètres.

La partie haute abrite la plus grosse zone humide. On y a réouvert des landes humides en cours de boisement. Là-haut, c’est très extensif, les génisses y restent tout l’été et les zones humides sécurisent une partie du troupeau vis-à-vis des aléas climatiques, parce qu’il y a toujours de l’herbe.

Dans la zone intermédiaire, on laisse comme c’est ce qui n’est pas trop mécanisable, ça apporte de la fraîcheur et l’abreuvement des animaux. Ce n’est pas négligeable, plutôt que de prendre de l’eau du réseau ! En bas, la rivière est mise en défend par des clôtures électriques, avec des points d’eau tous les 300 mètres où les vaches peuvent boire [un point d’abreuvement pour 20 vaches laitières]. Malgré l’appréhension du départ, on est plutôt content du résultat : la vache boit de l’eau courante sans y piétiner dedans et on préserve la rivière, riche en écrevisses à pattes blanches.”