Les prairies sèches du camp militaire de la Valbonne changent de couleurs avec l’arrivée progressive de l’été. Il faut dire que le sol d’alluvions (sables et galets apportés par le fleuve Rhône) ne garantit pas un maintien de l’eau très longtemps en accès pour les plantes. Si celles-ci ont adapté leur cycle de vie à ces conditions difficiles, les ânes chargés d’entretenir ces herbages, eux, ont besoin de partir quelques semaines au vert pour rester en forme. Cette cure de jouvence se traduit par un contrat passé entre le CEN et un alpagiste pour que le troupeau rejoigne les quartiers d’estives du plateau des Glières début juillet et jusqu’à la fin de l’été.
Une transhumance est organisée à cette occasion : les ânes seront acheminés en fin de semaine en camion jusqu’à Petit-Bornand-Les-Glières (74) puis monteront à pattes jusqu’à leur résidence d’été le samedi 6 juillet, accompagnés par Benoit Martin du Conservatoire, et quelques volontaires. Ceux pour lesquels une montée d’environ 1h30 ne fait pas peur (sans oublier le retour) peuvent bénéficier d’éléments plus précis pour accompagner cette transhumance.

Pour plus d’informations : secretariat@cen-rhonealpes.fr