Le chantier de restauration des Îles du Rhône (26) dans les starting-blocks !

Plan de restauration des Iles du Rhône – Crédit : Dynamique Hydro

Le projet sur le chapelet d’étangs des Îles du Rhône étant moins complexe d’un point de vue technique et réglementaire que pour le lac du Meyrol, c’est donc sur ce secteur que l’énergie se concentre pour avancer dans les travaux de restauration écologique du site.

Sur la base du scénario validé début 2020 par les acteurs locaux, et malgré la période sanitaire complexe, les investigations se sont poursuivies. Prélèvements et analyses de sédiments ont été réalisés, afin de lever les éventuelles contraintes liées à leur pollution. Les résultats actuels ne montrent pas de contaminations.

Restauration écologique du site : en quoi ça consiste ?

Les travaux vont porter sur la reconnexion des étangs entre eux et au fleuve Rhône. D’une part, pour favoriser les flux d’eau et nutriments nécessaires au développement de la biodiversité. D’autre part, pour créer des zones refuges et d’intérêt pour la faune (brochet, vairon, martin pêcheur, castor, etc.)

Les berges aujourd’hui abruptes seront également reprofilées et végétalisées pour laisser place à des roselières et des boisements humides. L’objectif ? Favoriser la diversité des milieux et l’accueil de la faune.

Revégétalisation du site grâce à des plantes cultivées localement

Dans ce contexte, le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes a fait appel à une entreprise spécialisée et une école pour la production de plantes semi-aquatiques et de ligneux qui seront par la suite plantés sur ces nouvelles berges.

L’entreprise Arbre Haie Forêt va créer des bassins pour produire des roseaux. Et c’est le Centre d’études forestières et agricoles de Montélimar qui va produire les ligneux, comme les saules, les peupliers ou encore les aulnes.

Roseaux en pleine croissance dans un bassin.
Crédit photo : Arbre Haie Forêt

Scirpes et phragmites en pleine croissance dans un bassin. Crédit photo : Arbre Haie Forêt

En somme, le dossier avance bien, les échanges ont été actifs avec les services administratifs et les différents partenaires du Plan Rhône. Les feux sont globalement tous au vert, c’est donc encourageant pour engager une phase de travaux dès l’année prochaine. Le chantier débutera au printemps 2021 et se déroulera jusqu’en début 2023. Des visites de chantier pourront être organisées, mais le reste du temps l’accès au site sera fermé au regard des risques encourus.

 

Pour en savoir plus sur le projet : www.lacdumeyrol-ilesdurhone.fr