Le Haut-Beaujolais recèle de nombreuses zones humides en tête de bassin versant, à l’instar de la tourbière du Couty à Chénelette, par exemple. Depuis 2011, ce réseau de zones humides fait l’objet d’un plan de gestion global, animé par le CEN Rhône-Alpes avec ses partenaires.