Les travaux ont débuté sur la tourbière de la Verrerie !

Après de longs mois de réflexions et d’études de terrain, d’échanges avec les acteurs locaux et les partenaires techniques, les travaux de restauration du fonctionnement hydrologique du cours d’eau et de la tourbière de la Verrerie, sur la commune de Burzet, ont débuté ! Ces travaux, portés par le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes et financés par la Région Auvergne Rhône-Alpes et l’Agence de l’eau Loire Bretagne, permettront de retrouver un cours d’eau (le Prat Sauvage) et une tourbière en bon état et résiliente.

Dernière tentative de drainage de la tourbière en 2003

En effet, ce site a fait l’objet de multiples interventions humaines, dont les « récents » travaux de drainage de la tourbière et de recalibrage du cours d’eau. Le milieu a ainsi subi de nombreuses perturbations qui aujourd’hui sont encore visibles et les altérations induites s’avèrent irréversibles à l’échelle humaine sur certains secteurs. Bien que des portions de cours d’eau et des zones tourbeuses témoignent d’une capacité de cicatrisation, l’état global de l’hydrosystème est altéré et peut s’empirer à certains endroits (processus d’incision qui ne s’inverse pas naturellement, érosion régressive du cours d’eau principal sur l’amont…).

Il a été ainsi fait le choix, en concertation avec les acteurs locaux, de mener une intervention « active » afin de stopper l’aggravation des dysfonctionnements et accélérer la cicatrisation des secteurs dégradés.

Abattage des épicéas sur les emprises du futur reméandrage du cours d’eau – 2018

Les travaux réalisés par l’entreprise locale Gonthier (Meyras) ont débuté cet été, avec en premier lieu l’abattage et le dessouchage des résineux colonisant le site, puis de vastes travaux de terrassements pour le rehaussement de la cote de fond de lit du ruisseau, le reméandrage du cours d’eau dans la tourbière et le bouchage de drains. Ces travaux, considérés comme « lourds », ont un effet paysager certain pouvant perturber « le regard ». Mais la végétation reprend rapidement ces droits et les traces des travaux s’effaceront en conséquence.

Cette opération de restauration, financée à 100 % grâce notamment au contrat territorial Haut Bassin de la Loire, est donc une action pilote, démonstrative et exemplaire. Bien qu’il ne soit pas possible à l’heure actuelle de garantir le résultat final de l’opération (contraintes et complexité des milieux, aléas climatiques exceptionnels, etc.), il est attendu de retrouver une plus grande fonctionnalité de ces zones humides de tête de bassin, afin qu’elles assurent pleinement à l’avenir l’ensemble des services rendus pour le territoire et les populations locales.

 

Programme réalisé avec le soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et de l’Agence de l’eau Loire Bretagne

 

 

Retour en images

Démarche de concertation pour l’élaboration du projet de restauration – 2016

Abattage des épicéas sur les emprises du futur reméandrage du cours d’eau – 2018

 

Travaux de terrassement pour rehausser le fond du lit du cours d’eau – 2018

 

Mise en eau du nouveau lit du cours d’eau – 2018

 

Drain comblé – 2018