Les travaux ont repris sur le marais !

La première phase du chantier s’est déroulée à l’automne dernier. Afin de préserver la faune et la flore, les travaux ont été suspendus pendant une partie de l’hiver et le printemps. Ils ont repris le 22 juillet et se poursuivront jusqu’en fin d’année en fonction des conditions météo.

Retour sur le lancement du projet de restauration

Le chantier a débuté le 26 novembre dernier.

Les entreprises Jura Nature Service et Benedetti-Guelpa avaient été missionnées pour défricher le site. Après l’abattage de saules et de bouleaux, ceux-ci ont été broyés puis laissés sur place pour boucher les drains. L’objectif ? Permettre de retrouver des prairies humides, d’ouvrir le paysage et donner accès aux engins pour la suite des travaux. Le milieu ayant une très bonne capacité de cicatrisation, le site se revégétalisera de lui-même dès l’année prochaine.

 

Deuxième phase du chantier de juillet à décembre

Le printemps a laissé place au calme pour permettre aux différentes espèces de se reproduire tranquillement. Les travaux ont ensuite repris début juillet, au nord et à l’est du marais, partie habituellement la plus humide. En cette saison, les engins peuvent ainsi progresser sur un sol plus sec, facilitant amplement leur intervention. Il s’agira pour l’heure de continuer le déboisement et de boucher les fossés pour retrouver la dynamique naturelle du site.

 

Visites de chantier prévues à l’automne

Le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes proposera dès l’automne des visites de chantier pour celles et ceux qui souhaitent en savoir davantage sur les aspects plus techniques. Les dates seront annoncées à partir de la rentrée sur le blog (cf.ci-dessous).

Le nombre de places étant limité, la participation se fera sur inscription. En attendant le sentier du marais est fermé pendant la durée des travaux. Même en l’absence d’engins, le chantier reste interdit au public : en effet la surface est très meuble et le risque d’enlisement est important. Il est donc recommandé de ne pas franchir les barrières.