Ce projet Interreg franco-suisse associe 6 partenaires (Canton de Vaud et de Genève, les Conservatoires d’espaces naturels de Savoie, Haute-Savoie et Rhône-Alpes ainsi que EID Rhône-Alpes) dans un vaste plan de sauvegarde de quatre espèces de papillons « Maculinea ». L’objectif général du projet, qui s’inscrit dans la poursuite d’un premier projet INTERREG 2014-2015, est de contribuer au maintien, et si possible à l’amélioration, de l’état de conservation des populations de Maculinea du territoire transfrontalier.

Quatre axes de travail :

  • cohérence transfrontalières des interventions sur les populations de Maculinea;
  • mise en œuvre du plan d’actions transfrontalier élaboré dans le précédent projet INTERREG ;
  • prise en compte de nouvelles populations et élargissement du plan d’actions à l’Azuré du serpolet dans le canton de Genève et le territoire directement limitrophe de l’Ain.
  • développement d’outils de communication partagés, valorisation touristique douce des sites, organisation d’événements grand public, animations pédagogiques, formation et informations

Des objectifs:

  • Poursuivre le suivi scientifique des papillons et plantes-hôtes sur les sites
  • Accroître les connaissances générales par des études ciblées et organiser la centralisation des connaissances sur les Maculinea
  • Mettre en œuvre des actions concrètes de gestion et de protection des stations
  • Développer la communication, la sensibilisation, la valorisation des résultats
  • Assurer la coordination et l’animation du projet, son suivi administratif et financier.

A noter : Quand la connaissance des sites est suffisante, des actions d’animation et de maîtrise foncière pourront être lancées.

L’ensemble des actions s’inscriront dans un cadre de conservation ou de rétablissement des connexions territoriales entre sites

Azuré des mouillères

Les Maculinea…

Ce sont des papillons de couleur bleue dont le cycle biologique est complexe. Leur développement nécessite une plante hôte, mais aussi une fourmi hôtes. La chenille termine leur phase larvaire dans la fourmilière qui l’amènera jusqu’à sa transformation en adulte.

Ce mode de vie rend les espèces sensibles aux modifications de leur milieu de vie. Ces papillons sont considérés comme menacés en France et dans toute l’Europe.

Contacts :

Bernard Bal – coordinateur scientifique
bernard.bal(a)asters.asso.fr

Chloé Weeger – coordinatrice générale
chloe.weeger(a)asters.asso.fr

Justine Coulombier – coordinatrice pour le CEN Rhône-Alpes dans l’Ain
justine.coulombier(a)espaces-naturels.fr

Donec odio consequat. Phasellus leo. ipsum