Zoom sur … le Suc de Clava en Ardèche, un habitat pour des espèces rares !

Le Suc de Clava est un site remarquable pour sa flore et sa faune. C’est un affleurement de serpentine, une roche volcanique qui d’habitude se trouve plutôt en profondeur. Elle est très particulière car riche en métaux lourds. Seules certaines plantes peuvent survivre dans ces conditions. Mais pour certaines, ce milieu difficile constitue leurs conditions de vie idéales, ce qui explique que certaines de ces plantes, de la famille des fougères, sont très rares.

Le site fait l’objet d’une gestion concertée sur la base d’une convention de gestion entre la commune de Savas et le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes (Cen Rhône-Alpes) depuis le 21/05/1996. D’autres conventions ont, par la suite, été signées avec des propriétaires privés.

Le site est entré dans le réseau Natura 2000 en 2004. En 2008, la commune a passé une convention avec l’État relative à la mise en œuvre du document d’objectifs et à l’animation du site Natura 2000. Si la commune assure l’organisation et la présidence du Comité de pilotage, le Cen Rhône-Alpes est le partenaire technique pour le reste des actions.

Enfin, la gestion se fait en concertation avec le Conservatoire Botanique National du Massif Central (CBNMC), dont la mission est la préservation de la flore.

Des actions pour préserver cet espace naturel et sa biodiversité

Fin 2018, le Suc de Clava avait fait l’objet d’une coupe de rajeunissement pour recréer des habitats favorables aux fougères remarquables. En effet, si ces fougères mettent leurs racines au frais dans les interstices des rochers de serpentine, elles apprécient les secteurs bien exposés au soleil.

Ainsi, un certain nombre d’affleurements rocheux ont été remis en lumière par la coupe des pins qui les recouvraient. Pour compléter cette action, une opération de « grattage » manuel de la litière a été réalisée en décembre 2019, par Alexandre, Maxime et Virginie du Cen Rhône-Alpes et Nicolas du CBNMC. Il s’agissait d’enlever la litière d’aiguilles de pins qui recouvrait la roche, pour favoriser l’installation des fougères.

Des prospections et des suivis d’espèces remarquables pour améliorer les connaissances

Un Mercure se délectant de callune (fausse-bruyère)

En 2019, les papillons du site ont été à l’étude, avec pour objectif la recherche des 2 espèces remarquables. Ce suivi a été réalisé par le Cen Rhône-Alpes, appuyé sur le terrain par Jocelyne BLANC, qui peut être vivement remerciée ici !

La recherche des papillons remarquables a été réalisée durant le mois d’août, période de vol des 2 espèces visées. Ainsi, 3 visites sur le terrain ont permis de réaliser de belles observations du Mercure qui présente une population bien installée avec au moins une centaine d’individus. Cette espèce est typique des milieux secs et arides. Sa chenille se développe sur des herbes telles que les fétuques ou le brôme érigé, très répandus dans les pelouses du suc. Les papillons profitent de la floraison de la callune (fausse-bruyère) pour se nourrir.

Par contre, en ce qui concerne l’Hermite,  autre espèce remarquable typique des pelouses sèches, sa recherche n’a pas été fructueuse. L’Hermite n’a pas été revu depuis 2004. Cette espèce a subit une régression sur l’ensemble du territoire national durant les dernières décennies et les populations un peu isolées telles que celle qui était présente au Suc de Clava ont été impactées.

Le Sylvandre

Ce suivi permet également d’améliorer les connaissances sur les papillons du site. 44 espèces de papillons de jour ont été observées en 2019, dont une nouvelle espèce : le Sylvandre. Ceci porte à 52 le nombre d’espèces connues sur le site.

Les prospections sur le site ont permis de faire de belles observations d’Engoulevent d’Europe, un oiseau discret qui niche au sol sur le suc. Il a été vu en juin 2018 (Jocelyne BLANC) et août 2019 (Virginie PIERRON). C’est un oiseau migrateur qui arrive mi-mai. C’est un chasseur d’insectes et surtout de papillons évoluant au crépuscule ou durant la nuit.

 

Le 20 septembre 2019, le comité de pilotage a eu lieu sur le terrain. Cette rencontre annuelle permet d’échanger autour de la gestion du site.

En 2019, la gestion du site était financée par la Région et l’Europe (FEDER) dans le cadre du Contrat Corridor-Pilat et par l’Etat dans le cadre de Natura 2000. La participation de la commune de Savas est assurée grâce à l’implication de Jocelyne BLANC, présidente du Comité de pilotage, et d’Alain THOMAS.