RhoMéO : des indicateurs de suivi pour les zones humides

Dans le cadre du programme RhoMéO (2009-2013), des indicateurs de suivi des zones humides ont été conçus, testés et développés. Actuellement en cours de déploiement sur le bassin Rhône Méditerranée, ces indicateurs pourraient prochainement trouver de nouveaux prolongements.

logo-rhomeo

Les zones humides bénéficient de diverses mesures de protection règlementaire et font l’objet d’ambitieux programmes de restauration. Mais qu’en est-il de l’évolution de l’état des zones humides ? Comment savoir si une zone humide est en bonne santé ou si son état se dégrade ?

Pour relever ce défi technique et méthodologique, 13 indicateurs opérationnels ont été élaborés et testés sur un panel de 200 zones humides, dans le cadre du programme RhoMéO (2009-2013), financé par l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée Corse et, en Rhône-Alpes, le FEDER et la DREAL. Une boîte à outils regroupant ces 13 indicateurs est désormais disponible.

Pour faciliter localement sa diffusion et son appropriation, des formations sont régulièrement proposées aux acteurs et gestionnaires intéressés.

 

Des perspectives prometteuses

A terme, les indicateurs RhoMéO ont vocation à être utilisés par l’ensemble des gestionnaires de zones humides du bassin. Mais les indicateurs RhoMéO pourraient également trouver d’autres prolongements, sur d’autres territoires ou en répondant à d’autres objectifs tels que l’évaluation de la gestion. Dès à présent, l’Agence de l’eau Seine-Normandie a engagé une étude de préfiguration pour adapter les indicateurs à son contexte. Un programme Life est également en cours de montage pour donner à cette démarche une ampleur nationale, et envisager son articulation avec les protocoles de suivi Natura 2000.

Les actualités RhoMéO

 

Pour en savoir plus sur le programme RhoMéO et télécharger la boîte à outils : www.rhomeo-bao.fr

Delphine DanancherResponsable scientifique