En 2019, une importante opération de déboisement avait été menée dans ce secteur. Cela avait permis d’intervenir et de combler les nombreux fossés qui asséchaient le marais. Pour réhabiliter complètement la zone, il restait encore quelques travaux. Depuis cet automne, c’est chose faite !

Démonter les lignes électriques hors service

Les câbles et les poteaux électriques desservant l’ancienne station de pompage ont été enlevés. En effet, les puits de captage n’étant plus en activité depuis plusieurs années, ces lignes ne servaient plus à rien et menaçaient de s’effondrer. Le bâtiment de captage, quant à lui, a été laissé en l’état.

Couvrir le sol à nu

Le chemin d’accès à la station de pompage a aussi été condamné car il barrait la circulation des eaux dans le marais. Les pierres et cailloux ont été retirés et exportés à la carrière de Champdor. Les tas de copeaux de bois, laissés sur place après l’opération de déboisement de 2019, ont été étalés sur l’ancien passage. Le broyat a en effet servi de couvre sol. Sur les autres secteurs où la végétation a eu de la peine à reprendre depuis 2019, du foin de marais a été épandu. Ce paillage facilitera grandement la reprise de la végétation à ces endroits.

 

D’ici 2 à 3 ans, plusieurs espèces patrimoniales, telles que l’œillet superbe, devraient faire leur retour. A terme, ce secteur sera régulièrement fauché avec l’appui des agriculteurs locaux.