Biodiversité : comment motiver les élus locaux ?

Dans le cadre du Contrat de territoire corridors biologiques Grand Pilat, le CEN a engagé une étude sur 18 mois, en partenariat avec le Groupe de recherche en psychologie sociale – Université Lumière Lyon 2.

L’objectif ? Analyser les freins et leviers à l’engagement des élus locaux en faveur de la trame verte et bleue, mieux comprendre leurs résistances et les difficultés qu’ils rencontrent, identifier des pistes pour faciliter leur engagement et, in fine, améliorer l’accompagnement que leur proposent les professionnels.

Aboutissement de la première phase de travail, le rapport Motiver les élus à mieux prendre en compte la trame verte et bleue au-delà des obligations réglementaires revient sur les différentes étapes par lesquelles passe tout élu souhaitant s’engager en faveur de la biodiversité et propose des leviers susceptibles de créer les conditions favorables aux différentes étapes. Il a été rédigé par Christine Bidaud, étudiante en Master 2 Psychologie sociale appliquée et stagiaire au CEN Rhône-Alpes de février à juillet 2017.

La réflexion se poursuit aujourd’hui dans le cadre d’un projet collectif de quatre étudiantes du même Master. Celles-ci proposeront aux personnes intéressées un parcours ludique à Pélussin mi-janvier, pour faire vivre les différentes étapes du changement et expérimenter quelques outils susceptibles de lever certaines résistances.

Plus d’infos : contacter Nathalie Melcion, chargée de communication et concertation : 04 72 31 84 50 – nathalie.melcion[a]espaces-naturels.fr

Action cofinancée par l’Union européenne dans le cadre du programme opérationnel interrégional FEDER Rhône-Alpes et la région Auvergne-Rhône-Alpes.