15 et 16 septembre : Fête des tourbières du haut bassin de la Loire (07)

À l’occasion des journées du patrimoine, un collectif d’acteurs ardéchois organise la seconde édition de la fête des tourbières, les 15 et 16 septembre sur le plateau ardéchois et altiligérien, notamment à Issanlas le dimanche.

Les tourbières, notre patrimoine commun

Issanlas
La Langougnole

Fonctionnant comme d’immenses éponges, les tourbières jouent un rôle hydrologique essentiel : l’eau s’y accumule pendant les périodes pluvieuses, ce qui concourt efficacement au rechargement des nappes phréatiques et/ou à la prévention des inondations en aval. En période sèche, les tourbières se vident lentement, garantissant un débit minimum dans les rivières situées en aval et constitue des zones de pâture appréciables pour les troupeaux.

Sur les secteurs du plateau ardéchois et altiligérien, au dessus de 1000 mètres d’altitude, les conditions climatiques et hydrologiques ainsi que des pratiques agricoles adaptées ont favorisé le maintien de ces narces ou sagnes qui font partie intégrante de l’identité de ce territoire.

Ces milieux regorgent de richesses naturelles insoupçonnées, comme la drosera, une petite plante carnivore, ou la laîche des bourbiers, ou encore le rare et majestueux busard cendré.

Ce sont aussi des championnes du stockage de carbone. Avec toute cette eau, il n’y a pas de place pour l’oxygène dans le sol et les débris végétaux ne se décomposent pas : en s’accumulant, ces débris forment la tourbe, ce sol noir typique des tourbières, qui emprisonne de grandes quantités de carbone. À l’échelle mondiale, la quantité de carbone stockée par les tourbières est quasi-équivalente à celle contenue dans l’atmosphère ! Raison de plus pour les préserver…

Une dynamique multi-partenariale

Aboutissement d’une réflexion partagée, de nombreuses structures s’associent pour proposer au public une grande fête annuelle lors des journées du patrimoine, sur le haut bassin de la Loire, le samedi 15 et dimanche 16 septembre. La première édition en 2017 a connu un franc-succès et c’est encore plus nombreux et motivé que s’est organisée cette seconde édition qui réserve plein de surprises. Il s’agit de mettre en avant non seulement les services rendus par les tourbières et autres zones humides et leurs usages, tant économiques que récréatifs, mais également la dynamique et l’identité d’un territoire.

 

Au programme…

Samedi 15 septembre

  • Visites guidées de tourbières sur le haut-bassin de la Loire (Narce de la Sauvetat, le Plagnal, Sagnes-et-Goudoulet, Sainte Eulalie, Freycenet-la-tour, Cros-de-Géorand.) Horaires et accès sur www.fetedestourbieres.fr
  • Conférence sur les fascinantes tourbières du monde à la Maison de site du Gerbier-de-Jonc à 17h30. Francis Muller, spécialiste et Directeur du pôle français des tourbières nous invitera à un voyage original en images à travers les tourbières des différents continents : de la taïga sibérienne aux plateaux andins, à travers le Québec et bien sûr les contrées européennes.

Dimanche 16 septembre à partir de 10h, village d’Issanlas

Tout au long de la journée:

  • Expositions et animations nature autour de l’eau, des plantes et des tourbières, marché des producteurs, cani-rando, jeux pour enfants, balades à vélos électriques, Batucada…
  • Collecte des messages et criées publiques par le crieur des tourbières
  • Dés 10h – visite contée de la chapelle Saint Clair et visites guidées sur les tourbières d’Issanlas et Sagne-Redonde.
  • A 11h30 aura lieu la remise du prix du concours prairies fleuries qui a pour ambition de mettre en valeur les prairies naturelles d’exploitants agricoles du territoire qui présentent le meilleur équilibre entre les enjeux agricoles et écologiques.
  • Théâtre à 16h30
  • Contes et légendes à 18h

Pique-nique partagé, buvette et petite restauration sur place…
et plein d’autres surprises pour petits et grands pour cette belle fête ouverte à tous et gratuite !

Pour consulter le programme détaillé du 15 et 16 septembre, rendez-vous sur : www.fetedestourbieres.fr 

 

Cet évènement est organisé par le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes, le Syndicat intercommunal d’aménagement de la Loire et de ses affluents, la Communauté de communes de la montagne d’Ardèche et la commune d’Issanlas avec la participation du Département de l’Ardèche, de la Chambre d’agriculture de l’Ardèche, du Syndicat mixte de la montagne ardéchoise. Il est soutenu financièrement par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne, le Département de l’Ardèche et le Département de la Haute-Loire, la Région Auvergne Rhône-Alpes et l’Union Européenne.