Le camp de la Valbonne (01) est passé au peigne fin !

Ce printemps, les inventaires naturalistes ont démarré sur le camp militaire de la Valbonne. Ils vont se poursuivre ces prochains mois pour se terminer fin novembre.

Crédit photo : Jonathan Laroue – Ministère des Armées

Le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes s’est chargé de l’inventaire des amphibiens. Il effectue également celui de la flore et des habitats naturels, tandis que la LPO réalise le recensement des oiseaux et chauve-souris. Pour finir, les inventaires des insectes, mais aussi des mollusques et des poissons présents dans les zones humides du site, sont réalisés par des bureaux d’études et expert spécialisés.

Il s’agit là de la première étape du programme Life Valbonne coordonnée par le Ministère des Armées, qui s’échelonne quant à lui sur 7 ans. Ces inventaires vont permettre d’établir un état des lieux et une mise à jour détaillés et approfondis de la biodiversité et des habitats naturels du site. A partir des résultats, des actions de préservation et de restauration de milieux naturels pourront être envisagés. Plus d’informations sont à venir sur le programme, à suivre donc…

 

Guêpiers d’Europe

Au cœur des prairies sèches de la Valbonne

Que se passe-t-il en ce milieu d’été pour la nature ? Actuellement, beaucoup de fleurs jaunes sont en pleine floraison. Mais dans peu de temps, elles seront dépassées par les fleurs mauves et violettes. Les fleurs roses en entonnoir du liseron des monts cantabriques laissent place à des fruits ovales. Globalement, les dernières fleurs colorées se distinguent encore dans ces herbes jaunissantes.

Les papillons sont actifs aux beaux jours et les oiseaux ne cessent les allers-retours pour nourrir leur progéniture.

Les jeunes guêpiers d’Europe ont maintenant assez grandi pour s’émanciper et réaliser leur premier envol. Tandis que d’un vol indolent, les mâles demi-deuil parcourent les pelouses sèches à la recherche d’une femelle. Les femelles abandonnent les œufs en vol, un à un. Ils se retrouvent à même le sol, au pied des graminées.

 

Pour suivre mois par mois la vie de la nature sur le camp de la Valbonne, abonnez-vous à la page Facebook et au compte Twitter du Conservatoire ->  #Au cœur des prairies sèches de la Valbonne !