Sur le chapelet d’étangs des îles du Rhône, les feux sont au vert pour engager la phase travaux. Le dossier étant moins complexe d’un point de vue technique et réglementaire que pour le lac du Meyrol, c’est donc sur ce secteur que va commencer le chantier de restauration.

Du côté du lac du Meyrol, la prospective de travaux n’est pas abandonnée pour autant.

Ainsi, des prélèvements de sédiments ont été réalisés en premier lieu sur les Iles du Rhône. L’objectif ? Analyser la présence ou non de polluants  (PCB, métaux, etc.) qui représenteraient un frein potentiel à la réalisation des travaux. Les premiers résultats d’analyse sont encourageants et il y a donc un grand espoir à poursuivre le projet sur ce secteur !

Enfin, l’ensemble des partenaires financiers et techniques, comme l’Agence de l’Eau, la Région AURA, la CNR, la DREAL AURA sont mobilisés pour faire avancer dans le bon sens le projet, avec le soutien des collectivités locales !