Le CEN Rhône-Alpes et la centrale EDF du Bugey s’associent dans la préservation d’un espace naturel exceptionnel

Vendredi 22 novembre dernier, la centrale du Bugey (CNPE Bugey) et le Conservatoire d’espaces naturels ont conclu un partenariat pour préserver la biodiversité sur le site du camp militaire de la Valbonne (01).

EDF, un acteur engagé dans la sensibilisation à l’environnement

Ce partenariat entre la centrale du Bugey et le CEN illustre la politique volontariste engagée ces dernières années par le CNPE dans la préservation de la biodiversité et les démarches qu’elle entreprend pour sensibiliser son public au respect de l’environnement. Elle entretient en effet, depuis 2017 et en lien avec l’entreprise qui gère les espaces verts du site, un espace dédié à l’éco-pâturage par des moutons et des ânes, situé en bordure du Rhône.
Cette initiative visait à réintroduire des méthodes naturelles d’entretien des espaces verts au détriment de l’utilisation d’outils mécaniques et polluants. Elle permet par ailleurs de préserver une espèce ovine en voie de disparition : le mouton Solognot. Elle a ensuite été poursuivie par l’introduction à l’intérieur de la centrale d’un nouveau troupeau qui entretient la flore au pied des tours aéroréfrigérantes de la centrale.

L’objet du partenariat : Préserver la biodiversité du camp militaire de la Valbonne (01)

Le partenariat ainsi acté entend préserver les prairies steppiques et les espèces endémiques du camp de la Valbonne, en ayant par exemple recours au pâturage naturel, tout en conciliant cet effort avec les activités militaires du site, qui restent prépondérantes. Le partenariat conclu prévoit également d’organiser, plusieurs fois par an, des visites scolaires, étudiantes ou de partenaires sur cet espace naturel préservé pour valoriser la biodiversité locale. Pour symboliser leurs engagements respectifs, les équipes du CEN et certains salariés de la centrale du Bugey se sont d’ailleurs retrouvés ce 22 novembre pour une visite animée du site.

Le Conservatoire, 11 ans d’engagement aux côtés du Ministère des Armées pour la sauvegarde du patrimoine naturel de la Valbonne

Depuis 2008, le Conservatoire d’espaces naturels travaille avec les instances militaires pour pérenniser un patrimoine naturel reconnu comme exceptionnel du fait de la flore et de la faune qu’il abrite. Sur ces anciennes terrasses alluviales du Rhône, des décennies sans exploitation agricole ni aménagements ont favorisé l’installation d’un cortège de plantes adaptées à un sol très sec en été. La présence de nombreuses espèces d’orchidées, dont Orchis militaris, fait de ce site l’une des plus belles pelouses sèches de plaine du nord la région Rhône-Alpes.
Pour éviter l’embroussaillement de ces vastes étendues herbeuses, deux troupeaux ont été installés. 45 ânes pâturent les parties centrales du camp, en harmonie avec l’activité militaire, tandis que des bovins appartenant à des éleveurs du territoire, pâturent sur les parties périphériques.

 

ARMEEDETERRE