Les travaux de reméandrage du ruisseau des Vuires, au sud du marais de Vaux, se sont achevés en fin d’été. Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour voir les premières crues et les effets positifs sur le milieu naturel.

Amphibiens, poissons et oiseaux font leur retour

Les fortes pluies automnales et les premières crues ont marqué le retour des grenouilles et autres amphibiens. Des poissons venant du lac ont également été aperçus dans le ruisseau. Beaucoup d’oiseaux ont aussi été observés dans le secteur, parmi eux, des bécassines, des bergeronnettes et même un milan royal !

Et la végétation se régénère

La cicatrisation rapide du milieu est encourageante et laisse à penser que les plantes des marais feront leur réapparition dès le printemps prochain. Des espèces comme la reine des prés, la laiche, le carex, le bouton d’or des marais ou encore la fritillaire pintade ne tarderont certainement pas à pointer le bout de leur nez dès les beaux jours !

 

Dans les mois à venir, le Conservatoire suivra de près l’évolution du milieu naturel. En fonction des observations, des travaux correctifs pourraient être effectués. Mais dans l’ensemble, le résultat est là : peu à peu le marais reprend vie et retrouve ses fonctions écosystémiques…. Une affaire à suivre !