Partez en Ardèche… à la découverte des « petits trésors » du plateau de Montselgues

Le premier circuit de géocaching « officiel » sur un site géré par le Conservatoire vient d’être installé ! Il ne manquait plus que la possibilité de se déplacer à nouveau ! Yes, we can !

 

Mais au fait c’est quoi le géocaching ?

C’est une forme de chasse au trésor, pour laquelle vous devez être équipés d’un GPS (smartphone ou GPS de randonnée) et être inscrits sur le site Geocaching.com (c’est gratuit) ! Les “trésors” sont des boîtes de différentes tailles, cachées à des coordonnées spécifiques que vous devez rejoindre, avant de chercher…

Le geocaching constitue un vecteur de médiation environnementale “externalisé” et accessible à tous, compte tenu des informations que vous pouvez associer à chaque cache.

Le « circuit des tourbières du plateau de Montselgues » propose une balade à la découverte des tourbières qui parsèment ce plateau. L’occasion également d’en apprendre un peu plus sur le fonctionnement des tourbières, l’histoire de ce plateau et des hommes qui l’ont façonné, la géologie, la faune et la flore.

 

Des parcours pour tous les goûts

Selon les envies de chacun, 3 circuits sont réalisables :

  • Circuit court : circuit de la tourbière des Narcettes (4 geocaches) : – 3,2 km aller-retour,
  • Circuit moyen : circuit des tourbières par Teste rouge (5 geocaches) – 5,5 km aller-retour,
  • Circuit long par l’enchainement des 2 circuits (les 9 geocaches) – 8,7 km aller-retour.

Ces 3 parcours sont très faciles et conviendront particulièrement aux familles (faible dénivelé et terrain peu caillouteux).

Il est également possible de parcourir ces circuits jusqu’à la tourbière des Narcettes à pieds, à vélo ou accompagné d’un âne avec l’association la Fage, ou à cheval avec la ferme équestre de Montselgues.

 

Des géocacheurs enthousiastes

A peine les circuits mis en ligne début mai, que les premiers geocacheurs « ALIENORetAOCdu07 » parcouraient déjà le plateau. Leur expérience est à la hauteur de leurs attentes : « Cette série est non seulement agréable, mais instructive et très intéressante. Tous trouveront leur compte, les spécialistes en botanique, les géologues, les zoologues dont les ornithologues,… Bref c’est une succession de leçons de naturalisme de montagne que beaucoup apprécieront. Nous avons eu la chance de faire le parcours en deux fois, dans des conditions météorologiques différentes. En ce 11 mai, c’est un lendemain de fortes pluies ; les ruisseaux sont chargés d’eau, les chemins sont couverts de flaques et que dire des tourbières bien inondées. On a découvert des cascades insoupçonnables. Le temps est superbe avec une atmosphère délavée ce qui nous fait découvrir des horizons qui nous avaient échappés lors de notre dernière visite. Cette série est à faire impérativement. C’est un régal pour les amoureux de la nature. Merci au Conservatoire et la mention « Point favori » s’impose.”

 

Ce circuit de géocaching a été réalisé dans le cadre du programme “Tourbières du Massif central”, visant la préservation et la mise en valeur des tourbières à l’échelle du Massif-Central.

 

Avec le soutien financier

Cofinancé par l’Union Européenne. L’Europe s’engage dans le Massif central avec le fonds européen de développement régional.

Ce projet a bénéficié du soutien financier de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse.

L’agence de l’eau est un établissement public de l’Etat qui œuvre pour la protection de l’eau et des milieux. Elle perçoit des taxes sur l’eau payées par tous les usagers et les réinvestit auprès des maîtres d’ouvrages (collectivités, industriels, agriculteurs et associations) selon les priorités inscrites dans son programme “Sauvons l’eau 2019-2024”.

Plus d’information sur www.eaurmc.fr