La plaine alluviale de l’Ardèche sous haute surveillance

Pour faire face aux dépôts sauvages de déchets et autres incivilités récurrentes, les acteurs locaux et le Conservatoire d’espaces naturels ont saisi les services de polices de l’environnement.

Aux portes de l’agglomération albenassienne, la plaine alluviale de l’Ardèche subit malheureusement depuis quelques années de graves dégradations, liées aux incivilités récurrentes : dépôts sauvages de déchets et circulation motorisée dans les espaces naturels.

Face à ces problèmes, les acteurs locaux et le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes se mobilisent : une surveillance accrue a été mise en place avec les services de police de l’environnement. Cette vigilance du territoire porte ses fruits : des enquêtes sont en cours pour identifier les personnes impliquées dans les dépôts de déchets et des audiences sont prévues pour les contrevenants concernant la circulation motorisée dans les espaces naturels et l’arrêté préfectoral de protection de biotope « Rivière Ardèche ».

Au-delà de ces aspects réglementaires, c’est bel et bien une prise de conscience collective qui doit être renforcée pour préserver les nombreuses richesses de la plaine alluviale de l’Ardèche ! En effet, support de nombreuses activités, ce territoire est un véritable poumon vert pour les populations locales, qui viennent y pratiquer leurs loisirs ou simplement s’y détendre. Cet espace recèle aussi de nombreux trésors de biodiversité, comme les nombreuses sources, cours d’eau et zones humides, qui gagneraient à être mieux connus et valorisés : autant de bonnes raisons de prendre soin de ce précieux territoire !

Suivre l’actualité de la plaine : https://www.cen-rhonealpes.fr/les-territoires/ardeche/zh-plaine-alluviale-de-lardeche/

Partenaires de l’opération :

Etat, Région Auvergne-Rhône-Alpes, Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, Agence Française pour la Biodiversité, Office national de la chasse et de la faune sauvage