Tourbière de Sagne Redonde

Située dans un secteur volcanique à plus de 1200 mètres d’altitude, la tourbière de Sagne-Redonde contribue à la préservation de la ressource en eau du territoire.

Située sur le haut bassin versant de la Loire, la tourbière de Sagne-Redonde est un ancien cratère de volcan, un maar dans le jargon scientifique, transformé en progressivement en lac, puis en tourbière.

Le site accueille également des espèces caractéristiques, comme la droséra ou la laîche des bourbiers, protégées au niveau national, ou encore la sphaigne, une mousse capable d’absorber jusqu’à 26 fois son poids sec en eau.

Avec sa végétation si particulière, la tourbière contribue à la préservation de la ressource en eau, tant au niveau de la quantité que de la qualité : elle agit à la fois comme une éponge et un filtre épurateur naturel. Ses eaux alimentent un ruisseau affluent de « La Nouquette » qui se jette dans le Langougnole, puis dans la Loire.

Avec l’exploitation du site pour la production de tourbe de 1977 à 1998, le fonctionnement de la tourbière a été perturbé. Le comblement des fossés de drainage en 2002 a heureusement permis une remontée rapide du niveau de la nappe d’eau. Gestionnaire du site depuis 2001, le Conservatoire d’espaces naturels s’attache à préserver les milieux, pour s’assurer de la conservation d’une tourbière fonctionnelle et riche en biodiversité. Un belvédère et un sentier d’interprétation ont été aménagés, pour permettre aux visiteurs de visualiser l’évolution du site depuis l’époque des dinosaures jusqu’à aujourd’hui.

.

En savoir plus

pdgs_sagne

Contact :Emilie Dupuy

Ecrire au chargé(e) d’études